ÉCONOMIE CIRCULAIRE À MONTAIGU : UNE SECONDE VIE POUR LE MATÉRIEL DE SPECTACLE

Article Ouest-France 15/04/2019

Le projet de « ressourcerie culturelle » fait parti des trois lauréats vendéens de l’appel à projet de la Région sur l’économie circulaire. Son but : collecter et revaloriser tout le matériel mis au rebut par les structures culturelles des Pays de la Loire.

Dans la continuité de sa politique de transition écologique pour une croissance verte adoptée en mars 2018, la Région a lancé un appel à projets « économie circulaire » pour soutenir des initiatives innovantes sur son territoire.

Sur les 53 dossiers de candidatures envoyés, 20 ont été retenus pour bénéficier d’une aide financière, dont trois en Vendée. Parmi eux, la création d’une « ressourcerie culturelle » à Montaigu qui a reçu une enveloppe de 27 507 €.

Derrière ce projet expérimental, deux hommes. Nicolas Rousseau, électrotechnicien et musicien, ainsi que Damien Forget, membre de l’association Le Moulin créatif. Une association qui vise à fédérer l’ensemble des acteurs des filières culturelles, artistiques et créatives du territoire Montaigu Vendée pour mener des actions de développement local.

Vers une économie « de fonctionnalité »

Mettre du lien entre les acteurs culturels, une philosophie à la base de leur projet de ressourcerie. Concrètement, cette structure est là « pour collecter, revaloriser et remettre en circulation par la vente ou la location tout le matériel mis au rebut par les structures culturelles du Pays de la Loire, indiquent-ils. Cela comprend les décors, le multimédia, le son et lumière, le mobilier… provenant des salles de spectacle, des cinémas, des stations de radios ou encore des compagnies. »

Sur les 27 507 € reçus, 5 000 € vont être investis pour équiper l’atelier de revalorisation qui se trouve aujourd’hui dans les locaux du Moulin créatif – situé dans la Zone industrielle nord de Montaigu – et financer l’achat d’une voiture de collecte.

« 5 000 € supplémentaires vont nous permettre de financer une partie de l’étude que nous avons réalisée au mois de juin 2018, avec notamment un questionnaire envoyé à plus de 300 acteurs culturels de la région » , détaillent-ils.

Ce qui ressort de cette étude ? L’idée d’une économie « de fonctionnalité ». Avec des plans de financement tous les cinq ans, le milieu culturel est devenu « gourmand » selon eux. Mais pour des raisons économiques et environnementales, surtout pour les plus petites structures, la donne est en train de changer.

Lire sur la page de Ouest-France

LE FORUM ANNUEL DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

La Ressourcerie Culturelle participe ce jeudi 28 novembre au Forum annuel de l’Économie Sociale et Solidaire organisé dans le cadre du Mois de l’Économie Sociale et Solidaire par l’association Label ESS 85 .

Ce Forum s’articule autour d’ateliers, conférences, débats. Le tout est en lien avec une thématique définie par les adhérents de l’association. L’objectif est toujours de répondre aux attentes et besoins des acteurs de l’ESS du territoire vendéen.

Cette année, le forum aura lieu le jeudi 28 novembre 2019 à partir de 9h30 à la Salle Dolia, Allée des Cressonnières à Saint-Georges-de-Montaigu, 85600 Montaigu-Vendée, autant dire à domicile !

FRANCE ACTIVE

6 rue de Bel Air – BP 52 207 44022 Nantes Cedex 1
https://https://www.fondes.fr/

Créé en 1997, France Active Pays de la Loire a pour objectif de participer au développement économique social et solidaire sur le territoire de la région des Pays de la Loire.

France Active Pays de la Loire (anciennement FONDES) mobilise des instruments techniques et financiers permettant la consolidation des entreprises de l’économie sociale et solidaire et le soutien à l’inclusion professionnelle des personnes qui portent des projets de création, de reprise ou de développement d’entreprises. Ces dynamiques contribuent à la création ou à la consolidation de l’emploi sur le territoire régional.

Aller sur le site de France Active

Découvrir nos autres partenaires

AU MOULIN CRÉATIF, LES FESTIVALS S’ENTRAIDENT

Article Ouest-France 25/10/2019

 

Mercredi 23 octobre, le Pôle de coopération pour les musiques actuelles a réuni les organisateurs d’une vingtaine de festivals de la région.

L’initiative

Montaigu. « Beaucoup de festivals des cinq départements des Pays de la Loire sont représentés, ici, aujourd’hui comme Hellfest, Poupet, Les Escales, Les Nuits de l’Erdre, Les Z’Eclectiques, Au Foin de la Rue, les Mouillotins, Transfert-Pick Up » a indiqué Damien Forget, responsable de La Ressourcerie Culturelle du Moulin Créatif.
« En cinq ans, nous avons réussi à réunir vingt-cinq festivals lors de plusieurs journées dans l’année » a poursuivi Yann Bieuzent du Pôle de Coopération pour les Musiques Actuelles. « Nous organisons des festivals de différentes ampleurs, pour des publics différents, sur des territoires différents. Mais nous sommes confrontés aux mêmes questions, aux mêmes difficultés. Il est important d’échanger sur les réponses apportées, de partager, mutualiser les moyens » a ajouté Géral Artéaga des Escales. 

Une matinée d’échanges

Après la présentation du bilan de chaque festival, de son évolution, de ses objectifs, différents sujets sont abordés. Celui de la Circulaire Collomb sur les frais de sécurité apporte un flot de réactions et d’incompréhension. « C’est une instruction ministérielle, un rappel des règles. Chaque préfet possède une marge d’interprétation », a ainsi souligné Vianney Marzin, directeur du Pôle de Coopération pour les Musiques Actuelles.
Aux frais de la sécurité de l’événement assurée par des sociétés privées, s’ajoutent depuis cette circulaire ceux présentés par la préfecture. « Ceux-ci sont aléatoires, changeant en l’espace d’une journée. Cela parasite les bonnes relations entre organisateurs et gendarmerie », poursuit Vianney Marzin.
En Mayenne, de nombreux élus sont intervenus auprès du préfet pour annihiler ces frais supplémentaires pouvant mettre à mal les festivaliers, voire les faire disparaître.

Un après-midi placé sous le thème de la mutualisation

L’après-midi les festivaliers ont échangé leurs réflexions et pratiques autour de la communication, la mutualisation des moyens techniques ainsi que sur la transition écologique. « Chaque festival est un lieu d’innovations, à l’écoute du public, d’un territoire. Les festivals sont souvent précurseurs pour le développement durable » a déclaré Dominique Béhar de l’association Réseau éco-événements, animateur de l’atelier.

Le Moulin Créatif offrait un cadre idéal à cette rencontre. Ce Tiers-Lieu est, en effet, un espace collaboratif culturel tourné vers les acteurs économiques de la région dont les organisateurs de festivals font partie.

Lire sur le site de Ouest-France

LE PÔLE DE COOPÉRATION POUR LES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE

CRESS des Pays de la Loire

6 rue Saint-Domingue – 44 200 Nantes
https://lepole.asso.fr//

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional.

Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche.

Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l’intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales.

Concrètement, l’action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d’expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire.

Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées.

Co-missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Aller sur le site du Pôle
Découvrir nos autres partenaires

LE MOULIN CRÉATIF

4 rue de Saint-Exupéry – Saint-Hilaire-de-Loulay 85600 Montaigu-Vendée
http://www.lemoulincreatif.fr//

Un bâtiment en bordure du centre-ville, proche de la gare de Montaigu à l’esprit industriel assumé.
Un lieu parfait pour entreprendre autrement dans une ambiance collaborative et conviviale.
Un projet qui met l’humain au cœur de l’économie et qui encourage l’émergence d’initiatives innovantes. Qui réinvente notre manière de travailler.

Le Moulin Créatif gravite autour de trois piliers : la gestion du nouveau Tiers-Lieu, la co-organisation d’événements culturels, et l’accompagnement des porteurs de projets.

En intégrant le projet on bénéficie d’un panel de services qui vont bien au delà de la simple utilisation de locaux.

Participer à l’aventure du Moulin Créatif, c’est se lancer activement dans une aventure humaine où les notions de partage, de mutualisation, et de respect de l’environnement sont mises en pratique au quotidien.

TRANSFERT

Rue Abbé Grégoire – Site des Anciens Abattoirs – Rezé
https://www.transfert.co/

Zone libre d’art et de culture, habitée d’architectures fantasques, Transfert est un projet dédié à l’art, à l’expérimentation et à la rencontre. En y mêlant programmation artistique, jeux, bars et restaurant, le site souhaite questionner les capacités de la culture à inventer la ville de demain.

Aller sur le site de Transfert
Découvrir les autres acteurs de La Ressourcerie Culturelle